ENERGYST A DÛ FAIRE FACE À DES
NOMBREUX DÉFIS, DÈS LE DÉBUT

« Tout a continué de changer, sauf lengagement dont fait preuve Energyst »

Brendan Moseley, Responsable général Phase 2, Société d’Exploration de Kipoi

RÉPONDRE AUX EXIGENCES MODIFIÉES

En août 2013, la Société d’Exploration de Kipoi (SEK) a invité Energyst à participer à une séance de clarification d’adjudication, sur le site de la mine de cuivre. L’équipe Energyst a alors été informée d’une modification des exigences en matière de puissance électrique. Nos professionnels se sont attelés à la tâche et ont travaillé toute la nuit pour présenter une nouvelle offre avant le délai fixé au lendemain 12h00. L’offre a été acceptée. Vinesh Surajlall, directeur de la division opérationnelle Afrique subsaharienne, précise : « Nous avons même réussi à présenter notre offre avant l’heure limite ». Et ce fut le début de la Vraie Énergie nécessaire pour répondre aux nombreux défis sur le site…

ENERGYST A DÛ FAIRE FACE À DES NOMBREUX DÉFIS, DÈS LE DÉBUT

Johan Botha, directeur des opérations chez Energyst, explique : « Les autorités portuaires étaient en grève, ce qui a retardé de trois semaines la livraison des équipements sur le site. Et il y avait également un grand challenge lié à l’espace : les zones prévues étaient trop petites pour l’usine IPP ; les travaux de génie civil ont dû être refaits, en plein milieu de la saison des pluies », se souvient-il.

« LES AUTORITÉS PORTUAIRES ÉTAIENT EN GRÈVE, CE QUI A RETARDÉ DE TROIS SEMAINES LA LIVRAISON SUR LE SITE »

JOHAN BOTHA

DIRECTEUR DES OPÉRATIONS CHEZ ENERGYST AFRIQUE SUBSAHARIENNE

DU SUPPORT PROFESSIONEL 24 HEURES PAR JOUR

L’équipe Energyst a rassemblé ses capacités, ses compétences et ses talents pour surmonter les nombreuses difficultés rencontrées pendant le projet. Par exemple, l’équipe chargée de l’installation a dû composer avec de sévères restrictions liées à l’espace disponible ; elle a utilisé des réservoirs souples de carburant plutôt que des réservoirs beaucoup plus grands. La société Energyst connaît bien le secteur de l’exploitation minière et les défis relatifs aux climats locaux et aux infrastructures du monde entier : elle parvient ainsi à trouver la solution adéquate, qu’elle soit standard ou sur mesure. Energyst a aussi l’habitude de fournir des services d’entretien sur les sites, sur la longue durée. Pour le projet de cuivre de Kipoi, il est question d’opérations continues. C’est la raison pour laquelle l’équipe de support Energyst met à disposition des professionnels de l’entretien 24 heures par jour, 365 jours par an.

LE PROJET IPP SERA INSTALLÉ EN DEUX PHASES

Vinesh Surajlall, directeur de la division opérationnelle Afrique subsaharienne, explique : « La première phase comprend une unité d’alimentation de 12 MW qui fonctionnera pendant les six années du contrat. La deuxième phase, qui ajoutera 16 MW à cette unité pour atteindre 28 MW, ne sera réalisée que si le réseau local – la SNEL – ne parvient pas à fournir à temps l’infrastructure et la puissance requises. Dans ce cas, les équipements de la deuxième phase fonctionneront pendant le reste du contrat de six ans, durant lequel Energyst continuera à fournir ses services au personnel opérationnel. »

 

COMMENT VOUS APPORTER LA VRAIE ÉNERGIE ?

Pour en savoir plus sur notre expertise en matière de conception et d’ingénierie, ou si vous désirez recevoir des conseils sur l’alimentation électrique, le chauffage ou le refroidissement, n’hésitez pas à contacter l’établissement Energyst le plus proche ou appelez-nous au 00800 3637 4978. Nous consacrerons toute notre énergie à vous aider à trouver la solution adéquate.